Bienvenue sur le premier article du site Planète Terre.

Aujourd’hui, l’une des plus grandes menaces écologiques se situe dans nos océans. Il s’agit principalement du plastique: il met beaucoup plus de temps à se dégrader que les autres déchets (il faut compter pas moins de 450 ans pour un sac en plastique). La masse de déchets présents dans les océans est tellement importante qu’elle forme ce qu’on appelle « le 7ème continent ». Le réchauffement climatique engendré par la pollution atmosphérique a de lourdes conséquences sur la biodiversité marine qui y est beaucoup plus sensible que sur terre.

 

 

Pour commencer voici quelques données :

Les Océans représentent pratiquement 71% de la surface de la Terre, d’où le surnom « Planète Bleue » et contiennent 96% de l’eau terrestre. Les 4% restants étant de l’eau douce que l’on peut trouver dans les glaciers, les lacs ou encore les rivières.
Ils abritent la majorité des espèces vivantes (entre 50% et 80%). Il faut savoir que l’Homme découvre chaque jour de nouvelles espèces donc les chiffres restent larges et peu précis. Seuls 10% des océans ont été explorés, il est estimé à 200 000 le nombre d’espèces encore non identifiées qui peuplent les fonds marins mais il se pourrait que leur nombre se compte en fait en millions.

Sur les 361,2 millions de km² d’étendues maritimes, 3,6 millions sont protégés. Soit 1% de la surface totale…

 

 

L’océan nous offre de multiples ressources, que ce soit par la pêche ou par l’extraction de matériaux dans les fonds marins. Mais contrairement aux idées reçues, l’émission de l’oxygène de l’air que nous respirons (plus précisément du dioxygène) provient majoritairement  du phytoplancton. Je vous expliquerai en détails quand j’écrirai un article sur les grandes forêts mondiales. Pour faire simple :

• Le dioxygène provenant des arbres n’est dû qu’à la biomasse (matière organique) produite non métabolisée, fossilisée ou sédimentée. C’est-à-dire que dans une forêt vierge nous avons :

Volume de matière en croissance = Volume de matière en décomposition

Donc la quantité d’oxygène produite est égale à la quantité consommée : il n’y pas de surplus. Sauf si la forêt s’étend de plus en plus. D’ailleurs tous les arbres ne sont pas égaux en matière de production d’oxygène. Les arbres utilisés pour le bois poussent rapidement et produisent plus de matière organique, donc plus d’oxygène qu’ils n’en consomment. 

Pour résumer, c’est le phytoplancton qui va produire à lui seul la majorité du dioxygène atmosphérique (ainsi que les algues). Il utilise la photosynthèse, donc l’énergie solaire, puis il absorbe le dioxyde de carbone et les sels minéraux dissous dans l’eau pour se développer et donc rejeter de l´oxygène.

 

 

Les coraux sont des animaux que l’on ne peut observer que la nuit. Ils « habitent » dans des squelettes calcaires et abritent des algues. Ces dernières les nourrissent grâce à l’énergie du soleil. Les coraux sont tellement sensibles aux variations de températures qu’une différence de moins d’un degrés Celsius pendant quelques jours suffit à entraîner leur mort. En moins de 50 ans, un quart des coraux de notre planète a disparu, laissant déserts les fonds marins.

 

 

Je n’ai pas parlé de la pêche intensive, des déchets agricoles versés dans les océans, de l’acidification de l’eau ou encore de la décomposition des tonnes de déchets plastiques, ce qui fera sûrement l’objet d’un autre article puisqu’il y a tellement de choses à raconter.

Si vous êtes intéressé par la vie marine, je vous laisse regarder les films Planète Océan de Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitio, disponible sur YouTube en HD, il parle des dangers qui menacent les océans. Ou encore Océans de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud qui est un peu plus vieux, c’est un film documentaire/drame qui présente de nombreuses créatures marines qui peuplent le grand bleu.

 

 

 

 

Le prochain sujet portera sur le métier de photographe National Geographic, à bientôt !





0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *