Bonjour !

En créant le site je me suis mise à chercher des images pour l’illustrer et le rendre plus agréable (je vous reparle de ça à la fin). Et j’ai pensé à ceux qui consacrent leur vie à l’exploration de la planète, plus particulièrement aux photographes et cameraman du leader mondial d’exploration, géographie et cartographie : National Geographic

 

 

On retrouve les photographies dans ses magazines publiés chaque mois.  Il y a aussi National Geographic Channel, peut-être plus connu, une chaîne télévisée  américaine qui diffuse essentiellement des documentaires sur la nature (éventuellement sur l’histoire et la culture). Nat Geo Wild, du même groupe est aussi une chaîne télévisée qui se spécialise dans les documentaire animaliers : au programme vie sauvage, défense des animaux et protection de l’environnement !

Je prends cet exemple car j’ai toujours été impressionnée par les images qui nous sont proposées mais chaque photographe, s’il fait de l’exploration et de la photographie en lieu sauvage doit prendre un minimum de risques pour réaliser Le cliché !

 

 

Une photo tournait sur internet il y a quelques temps, un photographe du nom de Kawika Singson s’est fait prendre en photo par son collègue Chris Hirata (tous deux photographes Hawaïens) lors d’une expédition sur un des volcans du Parc National Volcanique d’Hawaï. K. Singson voulait montrer les risques pris (il précise tout de même avoir utilisé un produit pour accélérer la propagation du feu sur lui).

 

Voici la photo :   

 

Cela demande de longs mois de préparation, pour se renseigner sur les conditions météorologiques ou encore sur l’activité volcanique, se préparer physiquement (atteindre les sommets des montagnes ou traverser des forêts vierges). Le métier de photographe met la patience de chacun à rude épreuve.

 

 

Si les expéditions consistant à photographier des paysages peuvent se préparer, celles qui ont pour but de voir des animaux sauvages font souvent face à des imprévus.  La photo naturaliste, aussi appelée « chasse photo » doit faire appel aux mêmes techniques que la chasse. C’est-à-dire une préparation au niveau vestimentaire (camouflage), étude du comportement des animaux sauvages, de leurs réactions éventuelles dans diverses situations. Les animaux ont en effet des sens beaucoup plus développés que ceux des humains, si votre but est d’approcher un félin ou un troupeau d’éléphants, prenez garde à vous situer avec le vent qui souffle vers vous. Dans le cas contraire, votre odeur sera portée directement vers l’animal qui aura vite fait de vous repérer. Les odeurs des vêtements peuvent être détectées 1h après le passage !

 

 

 

Si vous pensiez que le métier de photographe consistait simplement à appuyer sur un bouton, je vous mets quelques autres photos :

 

 

Oubliez pas de vérifier les droits d’auteur et pensez au travail du photographe avant d’utiliser sa photo, aussi insignifiante soit-elle, il existe pas mal de sites qui vous propose des images gratuites et libres de droites sur internet. Je vous parlerai de celles que j’utilise. Il y a un système de dons pour rémunérer ceux qui proposent leurs photos/images en libre-service.

 

A plus tard 🙂

 





0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *